dimanche 2 septembre 2012

Mondiaux d'apnée par équipe : "Réaliser ses performances pour un groupe est très fort émotionnellement".


Depuis ce weekend, les meilleurs apnéistes français sont réunis à Nice autour de leurs entraîneurs.  C'est leur dernière ligne droite de préparation avant les championnats du monde par équipe qui s'y dérouleront à partir de samedi 8 septembre, et jusqu'au 16 septembre. 200 athlètes (hommes et femmes), 35 pays représentés : c'est un gros rendez-vous !

Organisateur : AIDA, association internationale pour le développement de l'apnée.

Principe de ces Mondiaux : chaque équipe est composée de 3 athlètes. Chacun doit participer à 3 disciplines : l'apnée statique (rester le plus longtemps possible immobile en retenant sa respiration), le poids constant (aller le plus profondément possible, équipé de palmes ou d'une monopalme) et l'apnée dynamique (faire la plus grande distance possible). La polyvalence est donc obligatoire !

Les titulaires de l'équipe de France masculine sont Guillaume Néry, Morgan Bourc'his, et Fred Sessa. 

Guillaume Néry est un "habitué de ce blog… Les deux autres, déjà interrogés sur leur pratique de la plongée, l'an dernier avant les Mondiaux en individuel, ont accepté de me redire un petit mot avant cette nouvelle compétition. 

Fred Sessa
Vous allez plonger à Nice… que ressentez-vous ? Qu'à de particulier cette région, "terre" d'apnée ? 
Fred Sessa : A vrai dire, cela me fait drôle de participer à ces championnats à Nice, car les tout premiers championnats du monde AIDA ont eu lieu au même endroit (NDLR : en octobre 1996)... Nice est un super spot d'apnée très sécuritaire, et les conditions sont généralement propices à de jolis résultats.
Morgan Bourc'his : Nous allons concourir à la maison, nous sommes chez nous. Nous connaissons la piscine et la rade de Villefranche-sur-Mer où aura lieu l'épreuve du poids constant. C'est un avantage certain. Nous savons que les conditions de mer sont très souvent excellentes à cette période de l'année. Nous connaissons les organisateurs et nous savons qu'ils feront un évènement simple mais très bien organisé. Je suis heureux de participer à ce championnat à Nice mais cela manquera un peu de dépaysement!!

Comment l'apnée peut-elle se partager en équipe ? Vous m'aviez parlé de calme, de concentration… Ces éléments sont-ils compatibles avec la vie de groupe ?
Fred Sessa : En apnée, il y a un gros travail personnel à fournir un peu avant la perf et pendant. Après, tout le reste du temps, c'est un travail d'équipe... Un apnéiste seul ne peut rien faire. Le fait de créer une compét' par équipe permet de faire des perfs calculées au millimètre. De plus, entendre les copains t'encourager te pousse à faire une perf dans des conditions euphoriques ! 
Morgan Bourc'his
Morgan Bourc'his : La notion d'équipe prédomine dans notre état d'esprit, c'est le collectif avant tout. Nous allons assurer des performances proches du maximum mais maîtrisées, pour ne pas avoir de pénalités éventuelles liées à un mauvais protocole ou une profondeur annoncée non atteinte. Ce serait au préjudice de l'équipe. Partager ses performances, les réaliser pour un groupe et non plus soi-même est très fort émotionnellement. Lorsque j'ai été champion du monde en 2008 avec Christian Maldamé et Guillaume Nery, nous avons tous les trois vécu des moments très forts dont nous allons nous souvenir toute notre vie. Chacun avait apporté sa pierre à l'édifice, c'était fantastique.

Chacun doit concourir toutes les disciplines, mêmes celles qui ne sont pas sa spécialité… Comment l'appréhendez-vous ? 
Fred Sessa : Et bien tout simplement cette année j'ai concentré ma préparation autour de ces 3 disciplines... Je n'appréhende pas du tout ces épreuves car je m'amuse autant dans les 3... et puis on verra bien !
Morgan Bourc'his en dynamique
Morgan Bourc'his : Avec l'expérience, je l'aborde plus facilement pour ma part. Je sais à quoi m'attendre, je connais mes points forts et mes faiblesses. L'entraînement est compliqué car ces trois disciplines font appel à des qualités sensiblement différentes. Même si le relâchement reste une notion commune. L'apnée statique est et restera toujours mon point faible, je préfère vraiment l'apnée en mouvement. Mais pas question de laisser cette épreuve sur le côté, elle est très importante. Pour les deux autres épreuves "dynamiques", vous devez être suffisamment préparé physiquement pour supporter de nager plusieurs bassins ou remonter d'une certaine profondeur. Ce qui implique un renforcement musculaire au détriment de la souplesse, thoracique notamment. La souplesse thoracique, un critère indispensable pour descendre profond et accepter la pression de l'eau grandissante au fur et à mesure de l'immersion…



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire