mardi 24 juillet 2012

les JO… vus de la chaise d'arbitre !

DR

Wolfgang Lund travaille comme moi à Playbac Presse : il s'occupe des relations avec les jeunes lecteurs et stagiaires, et il est l'assistant du chef. 
Mais cet homme mène une double vie ! Il est l'un des 50 arbitres internationaux de badminton… Crème de la crème, il a été sélectionné dans le groupe de 24 arbitres qui vont officier aux JO de Londres. Interview au bureau, avant son départ.

Tu pars à Londres ce mercredi. Pourquoi si tôt ?
En arrivant, je dois récupérer et essayer ma tenue officielle. J'ai envoyé mes mensurations par mail il y a quelques mois… mais il faut vérifier que tout va bien ! Jeudi, on va visiter la Wembley Arena. L'occasion de prendre ses repères, de voir les terrains, de s'asseoir sur la chaise, de prendre possession du matériel. Un briefing, ainsi que des répétitions d'entrée et de sortie du terrain, sont aussi organisés. Et vendredi, j'ai un billet pour assister à la cérémonie d'ouverture, en tribune.

As-tu déjà ton planning d'arbitrage ?
Non. Je sais juste que tous les arbitres devront être présents au premier jour du tournoi, samedi. Ensuite, on sera répartis en deux groupes et on n'officiera qu'un jour sur deux. Le tournoi s'étale sur 9 jours. Au début, il y a beaucoup de matchs de poule, dans 5 catégories (simple hommes, simple femmes, double hommes, double dames et double mixte). Ils sont programmés de 8h30 à minuit. Ensuite, seuls les meilleurs arbitres continuent en phases finales…

Quels sont les critères ? Tu seras noté sur ton arbitrage ?
Noté non, mais regardé oui. Il faudra avoir respecté le devoir de neutralité et la charte de bonne conduite. Ne pas avoir fait de fautes grossières. Ensuite, il y a des enjeux d'équilibre entre les continents, de parité hommes-femmes… 4 juges-arbitres, nos responsables, se concertent pour décider. 
Wembley Arena ©london2012

Des précautions sont-elles particulièrement prises pour protéger 
les arbitres, pour garantir leur indépendance ?
Déjà, on n'arbitre jamais des matchs impliquant des joueurs de son pays. Ensuite, les arbitres sont logés dans un hôtel différent de celui des joueurs. Dans le stade, on a des zones séparées, des vestiaires différents pour ne pas trop se rencontrer. Mais ce n'est pas plus strict que ça, on peut se croiser dans les allées… 

Quels avantages as-tu reçus pour les JO ?
Mondiaux à Paris, août 2010 © P. Leroy
Le CNOSF m'a donné une dotation Adidas, sponsor officiel. Il s'agit d'une valise, remplie d'une chemise, d'un t-shirt, d'une trousse de toilettes, d'une gourde, d'un parapluie, d'une casquette, d'un sac à dos… On a eu ausssi une tenue "de défilé". Notre trajet pour Londres est payé par la fédération internationale. Le comité organisateur des JO nous loge et nous offre une carte d'accès gratuit aux transports en commun de la ville. Les jours de matchs, nous aurons une sorte de panier-repas pour manger.

Et pas d'argent ?
Si, une indemnité de 1300 dollars (environ 1000 euros). Je n'avais jamais eu autant… Normalement, l'arbitrage est bénévole.

Tu auras consacré tes 7 semaines de congés payés, cette année, à l'arbitrage. 
Oui, il fallait que je me prépare aux JO. J'ai arbitré des championnats d'Europe par équipe en février à Amsterdam, des Mondiaux par équipe en mai en Chine… Mais aussi un tournoi à Birmingham, en mars : le All England, parfois surnommé le "Old England" parce que c'est la plus vieille étape du circuit. Et enfin, j'étais à un tournoi en Indonésie, où le public est fou de badminton, où 10 000 personnes hurlent dans le stade, comme au foot… C'était impressionnant !

Les JO, c'est plus dur que ce que tu as arbitré jusqu'à présent ?
Le rythme sera moins intense. Mais l'ambiance sera plus solennelle, ce sera plus cadré, plus carré, par exemple sur le protocole, les horaires… 

Tu as le trac ?
Je commence à avoir des papillons dans le ventre, oui ! Mais je crois que je réaliserai vraiment en enfilant le costume officiel, une fois à Londres.

Très longue interview de Wolf sur ce site :

1 commentaire:

  1. Bravo! Encore un article interessant, très original et vu nulle part ailleurs! Vraiment chapeau.

    RépondreSupprimer