jeudi 26 juillet 2012

JO : ces athlètes pris sans flag


Apatrides. Qualifiés d'un point de vue sportif, mais hors-normes d'un point de vue administratif. C'est le cas de plusieurs athlètes qui se présenteront aux épreuves des JO  comme "indépendants", sous les couleurs du drapeau olympique. Explications.

Seul un Comité National Olympique peut présenter un athlète aux Jeux. Cet organisme constitue, dans un pays, une subdivision du Comité International Olympique. Son rôle est de développer, promouvoir et protéger, sur le territoire de ce pays, le mouvement olympique. En général, quand l'ONU reconnaît l'indépendance d'un Etat, le CIO fait de même. Ainsi, les derniers CNO créés sont ceux de Tuvalu (Océanie) et du Montenegro (sud de l'Europe) en 2007.

Il y a, actuellement, 204 CNO. Leur nom est codé par 3 lettres : BRA pour Brésil, GBR pour Grande-Bretagne ou encore GER pour Allemagne… Aux JO, sont représentés l'hymne et le drapeau de l'Etat auxquels ils correspondent. Sauf l'exception de Taiwan, région indépendante depuis 1949 mais sur laquelle la Chine revendique sa souveraineté. Ses athlètes viennent donc de "Taipei de Chine", son drapeau est celui de son CNO et c'est l'hymne olympique qui est interprété dans les cérémonies.

Cette année, il y a des "soucis" avec 2 autres cas.

• Le Soudan du Sud. Le pays, qui a fait sécession avec la République du Soudan en juillet 2011, n'a pas eu le temps de créer un CNO. 
L'athlète Guor Marial, 28 ans, vient d'obtenir l'autorisation de concourir comme indépendant à Londres. Il s'était qualifié pour le marathon, en octobre 2011, en réalisant les minimas. Son pays d'origine n'a pas d'équipe olympique et, de toute façon, Guor n'en a pas le passeport. Il n'est pas non plus citoyen des Etats-Unis, pays où il s'était réfugié après s'être échappé d'un camp de travail à l'âge de 8 ans. Et il se refusait à concourir pour le Soudan, qu'il accuse d'avoir tué des milliers de personnes, dont des membres de sa famille, lors des années de guerre. Le CIO lui a donc permis de s'aligner sous les couleurs olympiques. Sa présence à Londres sera un beau cadeau : « Même si je ne peux pas porter son drapeau, je serai le drapeau de ma nation. Le Sud-Soudan sera dans mon cœur», a-t-il dit. 
• Les Antilles néerlandaises. Elles ont été rattachées à la fédération du Royaume des Pays-Bas en octobre 2010 et le CIO a dissolu leur CNO dès juillet 2011, en plein milieu de l'olympiade. 
Les athlètes des 5 îles, dont Cuaraçao, ont obtenu le droit de continuer à préparer les JO de Londres normalement, comme indépendants. C'est le cas de : Philipine van Aanholt, 20 ans, en voile (laser), Reginald de Windt, 28 ans, en judo (moins de 81 kilos) et Liemarvin Bonevacia, 23 ans, en athlétisme (400m).

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire