vendredi 20 juillet 2012

Intouchables

Ce billet aurait pu s'appeler Les Immortels. Parce qu'il concerne des hommes dont le souvenir ne s'effacera jamais de nos mémoires. C'était il y a 20 ans, c'était hier, c'était fabuleux.


1992. JO de Barcelone. Pour la première fois, les Etats-Unis alignent dans leur équipe de basket leurs meilleurs joueurs, c'est-à-dire les pros de NBA, et non pas les universitaires.
La composition de la sélection est énorme. 
Il y a d'abord un trio de choc : la légende Larry Bird, la star montante Michael Jordan et Magic Johnson, qui n'a pas joué de la saison depuis l'annonce de sa séropositivité. Suivent le bad boy Charles Barkey, l'élégant Scottie Pippen, Patrick Ewing et puis John Stockton, Clyde Drexler, Chris Mullin, Karl Malone, Christian Laettner et David Robinson. 
Un assemblage de joueurs qui va devenir, sous le management du coach Chuck Daly, le meilleur groupe de tous les temps, la Dream Team.

J'avais 17 ans à l'époque et j'ai adoré suivre le tournoi olympique. Jamais je n'oublierai ces 12 noms, ces 12 talents. Malgré leur ego et leur talent individuel, ils ont développé un vrai sens du jeu collectif, jouant en toute décontraction, souriant… et assommant leurs adversaires : 8 matchs, 8 victoires. 

L'Equipe a décidé de nous replonger au cœur du parcours  mythique de la Dream Team avec l'opération "Le rêve continue". 
Vingt ans après, le journaliste Jérôme Cazadieu propose un webdocumentaire avec des images d'archives mais surtout des interviews récentes des joueurs qui nous racontent la formation de l'équipe, sa notoriété auprès des fans du monde entier, l'ambiance en coulisses… Le film montre aussi que cette génération a ouvert une ère nouvelle, celle du basket business. Mais honnêtement, c'est le rire de Magic Jonhson, et son discours lors de l'intronisation de l'équipe au Hall of Fame en 2010, le plus émouvant dans cette vidéo.
Samedi, un hors-série sur le même thème sortira.






Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire