lundi 16 avril 2012

La retraite d'Aurélie Revillet : "passer de la lumière à l'ombre ne me fait pas peur"



Aurélie Revillet, skieuse du groupe vitesse de l'équipe de France, a annoncé aujourd'hui la fin de sa carrière de sportive de haut-niveau.
A 26 ans, la jeune femme était depuis 4 ans dans les 30 meilleures descendeuses en Coupe  du monde… Mais ces places d'honneur ne suffisent pas : pour skier, il faut de l'engagement. Et "Auré" n'en avait plus. Elle a accepté de me l'expliquer et d'évoquer ses projets pour l'avenir.

© A. Revillet
Peut-on te demander la raison de ton arrêt ?
J'ai pris cette décision après avoir beaucoup réfléchi. Le plaisir et l'envie que je ressentais auparavant n'avaient plus leur place, et sans engagement, il devenait difficile pour moi de faire de la vitesse. Il faut pouvoir être serein au départ, et surtout oser !

Quel sentiment prédomine ? Es-tu plutôt triste, soulagée, effrayée… ? Tu te sens prête pour une autre vie ?
Les sentiments que je ressens sont bien évidemment mélangés. C'est un choix que je fais. J'ai eu pas mal de pression cette année avec mes résultats en dents de scie, donc je suis un peu soulagée d'avoir su en parler, d'avoir pris mon temps pour me décider. Mais je sais aussi que je vais avoir d'autres défis maintenant, alors c'est un beau challenge ! Cela ne me fait pas peur de passer de la lumière à l'ombre, car je suis très bien soutenue par mes proches.

Quels sont tes projets ? Vas-tu mener une carrière avec l'armée dont tu fais partie ? 
Je pense pour l'instant me tourner vers la kinésithérapie, pour pouvoir plus tard profiter aussi de mon expérience avec des équipes. Mais je ne me ferme pas de portes ! Côté ski, c'est un peu tôt pour dire si je m'impliquerai dedans. Déjà, le premier projet proche sera de passer mon Brevet d'Etat, nous avons des facilités en tant que sportifs de haut niveau pour ce diplôme.
Côté armée, j'espère pouvoir basculer en tant que réserviste opérationnelle, car l'Equipe de France Militaire de Ski nous a fait découvrir ce milieu, j'ai appris à l'apprécier et à le respecter, et j'aimerais garder un pied dedans !
Ensuite, mes vacances seront faites de randos et de planche à voile ! Ça fera longtemps que je n'aurai pas passé un "vrai" été, alors je compte bien en profiter avant de me plonger dans les études.


Aurélie, Spoportivement te souhaite une bonne continuation… 
Bon vent pour ta nouvelle vie!

1 commentaire:

  1. Bonne continuation à elle en espérant qu'elle aura autant de succès dans ces projets que dans sa carrière de sportive.

    RépondreSupprimer