mercredi 26 octobre 2011

London Calling pour Emeric Martin, joueur de tennis de table handisport

London Calling, c'est une nouvelle rubrique ! Elle présente des sportifs qui participeront ou qui rêvent de participer, l'été prochain, aux Jeux olympiques (27 juillet-12 août) ou paralympiques  (29 août-9 septembre).


P. Leroy
Emeric Martin est l'un des piliers de l'équipe de France de tennis de table handisport. C'est un joueur de classe 4 : en fauteuil roulant. Il vient d'être médaillé d'argent aux Championnats d'Europe à Split (Croatie). 
C'est une étape importante sur son chemin vers les Paralympiques de Londres. S'il se qualifie, ce serait sa 4e participation aux JO, après avoir eu 3 médailles par équipe : l'or en 2000, l'argent en 2004 et le bronze en 2008.

Interview (réalisée mi-septembre à Paris, lors des Rencontres EDF).

P. Leroy

Participer à des JO en ayant déjà autant d'expérience, cela fait encore rêver ?
Bien sûr, cela reste une compétition à part, le Graal pour un sportif. J'ai déjà eu des médailles européennes, mondiales et olympiques, mais rien ne vaut la saveur de ces dernières ! Bon, les Jeux donnent plus de pression, aussi… 

Quels objectifs te fixes-tu pour Londres ?
Avoir une nouvelle médaille par équipe et une individuelle. Mais avant cela, il faut assurer ma qualification ! Pour l'instant, elle n'est pas acquise. Je suis 7e mondial et il faudra que je reste dans le top 16.

Là-bas, tu te sentirais à domicile ?
Oui. Mon club de supporters serait présent. Ils ne viendraient pas de loin : je suis Normand. 

Ton plus beau souvenir aux Paralympiques, c'est quoi ?
Les plus beaux JO ont été ceux de Sydney en 2000. La salle la plus remplie, c'était à Pékin en 2008, avec entre 7 et 10 000 spectateurs et des conditions fabuleuses. 

P. Leroy
A l'entraînement, pour préparer des Jeux, il faut innover ou se reposer sur ses acquis ?
Surtout ne pas tenter de nouvelles choses ! Là il faut renforcer les bases. Tout faire pour devenir encore plus fort dans ce qu'on maîtrise le mieux. Ce n'est pas le moment de faire des fantaisies.

En dehors de la technique du tennis de table, que comporte ton entraînement ?
Du handbike. C'est un vélo où l'on pédale avec les bras. Idéal pour la musculation !

Tu souffres de la faible notoriété du handisport en France ?
Non… Ça va quand même de mieux en mieux. Personnellement, je ne suis pas isolé. Je suis sponsorisé par l'entreprise EDF dont je suis salarié. Je suis détaché à 50% pour m'entraîner. Dans l'idéal, j'aimerais évidemment y consacrer 100% de mon temps… Mais honnêtement, je ne suis pas mal loti !


P. Leroy

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire