lundi 3 octobre 2011

Fred Sessa : "en apnée en piscine, on va gratter jusqu'à la dernière seconde"

© DR
Les Championnats du monde d'apnée en indoor auront lieu à partir de jeudi et jusqu'au 16 octobre à Lignano, en Italie. Ce sport est un peu moins connu que son cousin, l'apnée des profondeurs, dont les Mondiaux viennent d'avoir lieu en Grèce.

L'apnée indoor, en piscine donc, comprend 3 disciplines.
© lefigaro.fr, record de S. Mifsud
• l'apnée statique : il s'agit de rester immobile dans le bassin (complètement dans l'eau ou allongé à la surface) et de tenir sa respiration le plus longtemps possible (STA - record du monde à 11 min 35)
• l'apnée dynamique : il faut parcourir la plus grande distance en "nageant" sous l'eau en apnée. Cette discipline a 2 variantes : avec palmes (DYN - record à 265m) ou sans palmes (DNF - record à 218m).


F. Sessa
Le Français Fred Sessa, 26 ans, sera en lice à Lignano. Interview.

Comment abordes-tu ces Mondiaux ?
Mon dernier mois d'entraînement ne s'est pas déroulé comme je le désirais. En effet, comme j'étais en formation de plongeur chez les pompiers, toute apnée m'était interdite...
Mon objectif sera de ramener au moins une médaille, pour ne pas rentrer les mains vides!
Je me suis engagé dans les 3 disciplines, on verra sur place si je m'y tiens ou non, selon mon état de forme.

Comment se passe la concentration en apnée statique ?
C'est très spécial! A mes débuts en apnée, je ne supportais pas, puis avec le temps j'ai appris à aimer cette discipline... Le but est d'être dans un état second, au point de ne plus ressentir l'envie de respirer, c'est un gros travail de relaxation et de concentration... et surtout on ne compte pas le temps, car là les secondes deviennent des heures!

Et en apnée dynamique, comment gères-tu la nage, les virages ?
On joue habituellement sur la glisse… Moi je suis quelqu'un d'assez rapide, je n'utilise pas beaucoup la glisse, mais plutôt la fréquence de mes mouvements. Les virages ne sont pas vraiment difficiles à effectuer, mais un virage raté peut facilement "couler" la perf!

Pourquoi aimes-tu l'apnée ?
J'aime l'apnée depuis toujours je pense car je me retrouve tout seul avec mon élément : l'eau. J'aime beaucoup (trop selon mon entourage) me retrouver au calme seul sous l'eau, n'importe ou n'importe quand...

F. Sessa
Un apnéiste en profondeur doit remonter à la surface… En indoor, comment savoir quand il faut arrêter ?
En piscine, on joue beaucoup avec le feu! Les syncopes sont dues au fait qu'on va gratter jusqu'à la dernière seconde avant de sortir… Il ne faut pas trop tenter le diable, mais en même temps cela fait partie du jeu, un peu comme un KO en boxe, ou un marathonien qui s'évanouit apres sa course... c'est le sport! Il n'y a pas de signes qui me font arrêter : mon corp réagit instinctivement, il sort presque tout seul de l'eau (rires).

Regrettes-tu la faible médiatisation de l'apnée ?
Ça ne me dérange pas trop . Je n'ai pas envie que demain la mer devienne une autoroute (c'est de plus en plus le cas). Je sais c'est un peu égoïste! Maintenant, voir de l'apnée à la tv, c'est beau. Je suis pour qu'il y ait beaucoup plus d'encadrement, pour informer et éviter aux débutants ainsi qu'aux aguerris toutes sortes d'accidents…

La fascination créée par Le Grand Bleu, tu en penses quoi ?
Il reste pour moi une référence. Même si la plupart des apnéistes ne supportent pas le rapprochement entre la mort et l'apnée dans le film, je trouve que pour mon sport c'est un film magnifique. Mais n'allez pas croire maintenant que nous sommes tous des suicidaires! Il faut faire la part des choses.

vidéo de juillet 2010, Fred établit alors un record du monde en DYN à 255m, battu depuis !

2 commentaires:

  1. Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

    RépondreSupprimer
  2. Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

    RépondreSupprimer