jeudi 6 octobre 2011

Alex Honnold fait de l'escalade en solo : "Je m'assure que je ne tomberai pas"

© photo fournie par Alex

Il attaque les parois seul, sans sécurité et visiblement sans frayeur… Alex Honnold, Américain de 26 ans, pratique l'escalade depuis l'âge de 11 ans. Aujourd'hui, il enchaîne les performances en «free solo», une discipline exceptionnelle!

En ce moment, comme chaque année, Alex passe plusieurs semaines dans le Yosemite, un magnifique terrain de jeu doté de multiples «murs» à grimper. Lors d'une pause devant son ordi, il a accepté de répondre à mes questions… 



Faire de l'escalade seul et sans sécurité, ça paraît dangereux !
Tout comme conduire une voiture est dangereux seulement si on a un accident… et bien l'escalade est dangereuse seulement si on tombe ! Donc je m'assure que je ne tomberai pas, en étant très bien préparé, affuté, entraîné. Parfois, je vérifie une deuxième fois pour être sûr que l'ascension n'est pas trop difficile. Pour moi, faire ce qu'il faut pour ne pas tomber est assez simple ! 
© Photo fournie par Alex

© Photo fournie par Alex
As-tu parfois peur, avant, pendant ou après une ascension ?
Je n'ai jamais peur pendant une montée, même si j'ai évalué les risques avant de commencer. Si quelquechose me fait peur, c'est que je ne suis pas prêt pour la réaliser ! Quand je suis prêt pour une ascension, je peux être détendu et en profiter… Il n'y aurait aucune joie à faire de l'escalade si j'étais effrayé tout le temps !

A quoi tu penses lorsque tu escalades une paroi ? Tu es concentré sur ta technique ou tu peux profiter du paysage ?
Je ne pense à rien de spécial. J'essaie de garder mon esprit vierge… Bien sûr par moments je suis très concentré sur la technique : je dois savoir où mes mains et mes pieds se posent. Mais il y a des sections plus faciles où j'essaie juste de savourer l'environnement. J'aime regarder en bas. Je fais de l'escalade en solo parce que j'aime ce mouvement, en fait je m'amuse quand je m'élève.

© The North Face
© Photo fournie par Alex
Quel est ton meilleur souvenir ?

Je ne sais pas… Je fais une ascension presque tous les jours et c'est difficile d'en choisir une seule. Mais finalement, les meilleures ascensions sont celles que je partage avec des amis !  

Où rêves-tu d'aller ?
Cet hiver, par exemple, je veux aller en Asie du Sud-Est. Ça l'air d'être une région avec une culture intéressante. Mais je rêve d'escalader toutes sortes de nouveaux endroits et aucune destination ne représente le rêve absolu pour moi.
lien vers un documentaire de la chaîne CBS sorti ce 2 octobre, durée 13 min 19.



© The North Face

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire