lundi 15 août 2011

Joan Duru, membre de la french connexion du surf

Le Français Joan Duru sera en lice dès demain au Soöruz Lacanau Pro, étape 6 étoiles du championnat du monde de surf. Une course «à domicile» pour le jeune surfeur de 
22 ans, né à Bayonne et initié au surf dès l'âge de 7 ans à Ondres, puis à Hossegor.
En avril, je l'avais découvert en parlant des Cold Water Classic Series. A ma demande d'interview, c'est son manager Mattin Michaud qui m'avait répondu… pas avare d'infos. J'ai mis un peu de temps avant de publier cet article, mais le voici enfin !


© Volcom

Joan a débuté tout petit dans l'Atlantique. Est-ce que cela donne à son surf une identité particulière ?

Une identité,  c'est peut-être beaucoup dire… Ça lui donne surtout l'habitude d'évoluer dans tous types de conditions de vagues, proches de celles que l'on retrouve sur les compétitions du WQS.  

Comment décrire son style ?
Assez complet, un mix entre old school et new school, mais sa particularité est qu'il aime bien «charger» quand il y a de grosses conditions.

J'ai lu qu'il était assez réservé dans la vie et pourtant explosif sur l'eau. Comment ça s'explique ?
Le surf est naturel chez lui, avec des prédispositions certaines. C'est clairement son terrain d'expression. Après, beaucoup d'émotions et de communication passent par son regard… Ses yeux en disent plus que son langage !

Sa puissance physique est souvent mise en avant… Le résultat d'un entraînement particulier ?
Joan bénéficie d'un héritage familial au niveau physique. L'entraînement est surtout axé sur la force musculaire au niveau des jambes, pour garder de la puissance sur l'intégralité de la vague. Mais le plus important, ça reste de surfer, pour garder un maximum de sensations.

© Volcom
Son endroit préféré pour surfer ?

Chez lui dans les Landes.

Quelques mots sur les Cold Water Series. Pourquoi ça lui plaît ?
Vu ses origines, il a toujours surfé dans des eaux froides. L'hiver, il s'entraîne chez lui, en combinaison… C'est une véritable habitude pour lui.

Que lui manque-t-il pour grimper dans les classements et accéder au World Tour ?
Un peu de chance ! Il a le niveau. En 2009, il finit 15e ex aequo et seuls les 15 premiers accèdent au World Tour… En tout cas, le World Tour est un rêve pour lui car les conditions de vagues y sont souvent optimales (avec des waiting period plus longues) et parce qu'il a envie de se frotter aux meilleurs !



© Volcom
Joan fait partie de la French Connexion avec deux autres surfeurs : Marc Lacomare et Charly Martin. Depuis quelques mois, les 3 amis partagent leurs aventures et leurs exploits via un blog video… qui offre de belles images!
Voici le teaser :

The French Connexion from French Connexion on Vimeo.
Et un film plus récent

One Session at Home from French Connexion on Vimeo.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire