jeudi 10 février 2011

Bode Miller : le givré fait du ski




Cette vidéo montre le SuperG incroyable couru par Bode Miller mercredi, lors des Mondiaux de ski à Garmisch-Partenkirchen, en Allemagne. Un point de plus dans la longue liste des raisons pour lesquelles l'Américain de 33 ans est, depuis longtemps, mon chouchou! Il s'alignera samedi dans la descente. Portrait.


«Si je vivais pieds nus, c'est parce que je ne voulais pas porter de chaussures et, plus important, que personne ne m'y obligeait». Dans son autobiographie, Bode Miller raconte son enfance dans une famille hippie. Il a grandi dans une ferme sans eau courante ni électricité. Ses parents l'ont éduqué à domicile et il n'a été scolarisé qu'à partir de leur divorce, en CM1. Sa vie était toute tournée vers le sport : tennis, foot et enfin ski alpin.

Comme si l'atypisme était dans ses gènes, Bode Miller a continué, une fois adulte, à ne rien faire comme les autres! Dilettante et bad boy, ce fêtard réputé s'est souvent montré plus assidû aux discothèques qu'à l'hygiène de vie recommandée au haut-niveau. Il a avoué avoir pris des départs de courses en état d'ébriété… Grande gueule, ses propos ont parfois créé la polémique, comme : "La lutte contre le dopage est tellement en retard et inefficace qu'on n'a qu'à légaliser l'EPO." Individualiste, il a un moment évité la délégation américaine de ski et parcouru le circuit de Coupe du monde avec sa propre équipe. Il voyageait en camping-car, dans lequel il profitait de sa propre nourriture et de son propre lit, bien meilleurs que ceux des hôtels! 


Sur les skis, son style non académique frôle toujours le déséquilibre. Position très en arrière, trajectoires risquées,  acrobaties sur les carres, il cherche la limite. Résultat : il a été sorti ou disqualifié d'environ un tiers de ses courses ! Pour les autres, Bode s'en sort grâce à sa force athlétique, acquise grâce à de nombreux exercices de trampoline. Au final, sa polyvalence reste exceptionnelle : il est l'un des rares skieurs à s'être imposé dans les 5 disciplines (slalom, géant, combiné, superG et descente).

Alors génial, surdoué, fantasque, haut en couleurs, provocateur, électron libre, fou furieux, politiquement incorrect, «Funambule», déjanté? On ne peut pas qualifier Bode Miller. Il est inclassable. 

Palmarès :
• 5 médailles olympiques : 1 d'or, 3 d'argent et 1 de bronze (obtenues en 2002 et 2010)
• 4 titres de champion du monde : descente 2005, SuperG 2005,  géant 2003, combiné 2003.
• 380 départs en Coupe du monde depuis novembre 1997, 71 podiums dont 32 victoires

© photos et spot de pub «I'm a speedoholic» («je suis accro à la vitesse») : Head

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire