jeudi 11 novembre 2010

HORS-PISTE : zoom sur le préparateur des skis de JB Grange et Julien Lizeroux

Hors-piste, c'est une rubrique qui explore les coulisses du sport,
 ses métiers de l'ombre, ses secrets...

Dimanche, Jean-Baptiste Grange et Julien Lizeroux disputeront le slalom de Levi (Finlande). Ils attaqueront la Coupe du monde de leur spécialité. Depuis plusieurs saisons, les deux compères sont accompagnés de Loïc Brun, un technicien du groupe Rossignol qui leur est réservé. Il s'occupe de la préparation de leurs skis. 

Testeur de neige
Loïc commence sa mission en juin, pour les premiers entraînements. L'hiver, d'épreuve en épreuve, il transporte les skis et son atelier dans un véhicule fourni par sa société. Le gros de son travail se passe la veille de la course. Il raconte : « En général, ce jour-là, on peut aller sur la piste. Je me rends compte de l’état de la neige: dureté, température… et j'affine mes choix de préparation. J’utilise une machine à affûter les carres, différents diamants pour enlever le "fil" que l'affûtage a pu produire, un fer spécial pour appliquer le fart sur les semelles, des brosses pour enlever le fart des structures après l'avoir raclé…»

 

Ultimes réglages
Le lendemain, Loïc est au départ de la course pour vérifier le réglage des fixations… et souhaiter bonne course aux coureurs! Nouveau coup d'œil sur les skis entre les 2 manches : «Je peux réajuster l'affûtage. Si les skis sont trop détériorés, je les change avec l'accord des garçons. Ils possèdent toujours une paire de secours au cas où.»


Un maillon 
Impossible évidemment de mesurer la part du matériel dans le bilan d'un skieur. Mais Loïc reconnaît sa responsabilité : «Imaginons une chaîne au bout de laquelle est accrochée "la performance”. Le maillon le plus fort étant le skieur, tous les autres maillons représentant ce qui l'entoure. Un maillon faible, quel qu’il soit (technique, physique…), peut engendrer une rupture de la chaîne et donc une contre-performance. Le matériel est un maillon à part entière. S'il est de mauvaise qualité, il peut nuire aux résultats…»




Travail d'équipe
Loïc refuse d'intervenir dans la technique, un domaine qu'il laisse aux entraîneurs. Mais collaborer avec eux est inévitable. A force de cotoyer Jean-Baptiste et Julien, d'écouter leurs demandes et d'avoir leur confiance… le préparateur occupe une grande place dans le collectif. «D’un point de vue personnel, le fait d’être affecté à 2 coureurs seulement et de passer beaucoup de temps ensemble permet d’étendre les discussions à un cadre plus large que celui du matériel.» De là à devenir un confident ou un conseiller des skieurs ? Loïc n'en dira pas davantage… Pudeur et humilité d'un homme habitué à travailler "dans l'ombre". 


© Photos fournies par Loïc Brun. Encore merci à lui pour ses réponses.
* Le groupe Rossignol rassemble les marques Rossignol, Dynastar, Lange et Look.


petite vidéo in english de janvier dernier…


Mise à jour dimanche 14 novembre : JB Grange a remporté le slalom de Levi ! Ju Lizeroux finit 10e…


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire