mercredi 27 octobre 2010

HORS SAISON : l'American way of swimming de Sébastien Rouault






Hors saison, c'est une rubrique qui raconte ce que les sportifs vivent ou comment ils s'entraînent en dehors des moments de compétition…

Sébastien Rouault, 24 ans, a été double médaillé d'or en 800 et 1500 mètres aux championnats d'Europe de natation de Budapest cet été. 
Après quelques sollicitations, il a retrouvé début septembre le chemin de l'entraînement. Non pas dans son club de Mulhouse avec son coach Lionel Horter. Mais sur le campus de l'Université de Georgie, aux Etats-Unis, où il a suivi des cours pendant 
5 ans. Même s'il est diplômé depuis mai 2009, le nageur a gardé l'habitude d'y séjourner plusieurs semaines par an. 


A quelques jours de son retour en Europe pour reprendre la compétition à la Coupe du monde de Stockholm les 6 et 7 novembre, il a accepté de me raconter cette parenthèse américaine.

Casser la routine
«Ça fait du bien d'être aux Etats-Unis pour casser la routine de Mulhouse. Ici, je trouve un tout autre environnement. Le groupe avec lequel je nage est plus nombreux et plus dense. Il y a de très bons nageurs dans chaque discipline, ce qui me permet tous les jours de me confronter aux meilleurs. Ensuite, je travaille avec un  entraîneur qui propose d'autres habitudes, un autre œil sur ce que je fais, une autre philosophie.»


Une journée type
«A part le mercredi, où je ne m'entraîne que l'après-midi, une journée-type commence avec un réveil à 4h45. On plonge dans l'eau à 5h15 et on finit vers 7h15. On nage tôt car la grande majorité des nageurs ont des cours après. Trois fois par semaine, je vais en salle de muscu vers 9h, après le petit déj. Entre 11h et 12h, je fais la sieste. Ensuite je déjeune. Et enfin retour à la piscine pour un entraînement de 14h45 à 17h. En ce moment je parcours entre 12 et 13 km par jour. C'est moins que cet été (environ 18 km) : nous sommes en début de saison, il faut être vigilant à ne pas se cramer trop tôt!»


Quelques loisirs
«Ici, la vie sur le campus universitaire est très diversifiée! Par exemple, je me suis mis au golf, car mon coloc est un grand fan. J'ai encore beaucoup à apprendre mais j'essaie d'aller regulièrement au practice field qui est juste à côté de chez moi. C'est bien plus dur que ce que je pensais!»



Le programme de compétitions
«Je vais faire une saison en bassin de 25 mètres sans réelle pression. Après Stockholm, j'aurai les interclubs, les championnats de France et les Mondiaux petit bassin. Ensuite, on attaquera le grand bain en janvier... Le plus important pour moi, ce sera les championnats du monde de l'été 2011.»

© Photos tirées du profil facebook de Sébastien et du site de University of Gerogia

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire