lundi 14 juin 2010

MMA, de la neige aux fourneaux… championne des spatules !

Hors saison, c'est une rubrique qui raconte ce que les sportifs vivent ou comment ils s'entraînent en dehors des moments de compétition… Voici Marie-Marchand Arvier, de la neige aux fourneaux… championne des spatules !

ok, le jeu de mots sur les spatules semble un peu facile. Mais pour parler de Marie Marchand-Arvier, à la fois skieuse et passionnée de cuisine, il était incontournable !

MMA, 25 ans, a une double-vie.
Côté pile, elle est membre de l'équipe de France de ski, assez polyvalente dans les épreuves de vitesse, vice-championne du monde 2009 en Super G et 7e de la descente des JO 2010.
Côté face, elle laisse tomber la combi, enfile son tablier, passe en cuisine… et consacre à cette passion un blog appelé «Médaille gourmande». Avec des recettes faciles, saines… Très sympa.
http://www.medaille-gourmande.fr/




Marie a gentiment accepté de répondre à mes questions…

Une histoire de famille
« Je suis partie très jeune de chez mes parents pour aller en ski études (à 14 ans et demi), je cuisinais donc certains week-ends où j'étais toute seule. C'est ma maman, qui cuisine super bien et qui nous a appris le goût des bonnes choses, qui m'a initiée. On fait maintenant des plats ensemble et on réalise même des menus de mariage. Ma petite sœur s'y met aussi, c'est cool de cuisiner en famille et pour les autres. »
Gourmandise et sport de haut niveau… conciliables ?
« J'ai la chance de faire un sport où le physique est important mais pas primordial. Être gourmande me permet de m'évader et de découvrir beaucoup de choses. C'est aussi important pour le moral, donc je considère que c'est conciliable avec ma discipline. »
Un intérêt pour le sain et le bio
« Cet intérêt n'a rien à voir avec le ski. Il vient de mon éducation. Par exemple, dans ma famille, nous avons toujours eu un potager. J'ai fait des expériences avec des œufs classiques et des œufs bio qui m'ont fait basculer vers ce genre de produits! J'essaie aussi d'acheter aux producteurs locaux, afin de limiter le coût écologique. »
Le temps de cuisiner sur le circuit de Coupe du monde ?
« Quand je suis en déplacement, c'est un peu difficile de cuisiner car nous sommes le plus souvent dans des hôtels. Par contre, quand on part en hémisphère sud pendant presque un mois, nous logeons parfois dans des apparts et préférons nous faire à manger. Donc on se motive et on fait des crèpes-partys, des soirées sushis ou autres. Cela m'arrive parfois de faire un gâteau ou des biscuits et d'en apporter en stage pour l'équipe de France. Cela me permet de tester des recettes et d'en discuter avec mes copines et mon technicien, qui adore cuisiner. »
Les voyages
« J'adore acheter des livres de cuisine dans les pays où je vais : le Canada, le Chili, l'Argentine, l'Italie… Cela permet de voir des recettes et des cultures différentes. Je suis assez fan des recettes nord-américaines : les cookies, muffins, cheesecakes et compagnie… ça fait beaucoup de desserts, ça! »
Un plat préféré ?
« Je suis assez perturbée quand on me demande ça en fait, car j'en ai beaucoup. Je dirais le tiramisu et le mi-cuit au chocolat. Et un curry aubergines-crevettes au lait de coco ou un tartare de poisson bien assaisonné. »
© Pour en savoir plus sur Marie, site officiel : http://www.marie-ma.com



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire