vendredi 7 mai 2010

Popo chez les poids lourds (3/3)


J2M : Docteur gentil et Mister fight



Nombreux sont les témoignages sur la simplicité, l'accessibilité, la timidité de ce gros nounours. Un beau bébé de 1,82 mètre et près de 100 kilos… de tendresse ? Oui, Jean-Marc Mormeck est un gentil. Un beau gars looké, poli, plutôt intelligent, au discours posé.

Mais le fait d'enfiler les gants le transforme en une machine de guerre. Mutation radicale en tireur d'élite. LE tireur d'élite, ou plus précisément the Marksman in english. Ce surnom révèle son âme de combattant. A VSD qui lui demande «A quoi pensez-vous sur le ring ?», J2M répond: «Les gens croient parfois que la boxe, ce n'est qu'un show. A tort. Quand je regarde un type dans les yeux, je ne pense qu'à lui casser la tête. Simplement». C'est dit !


Dans la catégorie des mi-lourds, Mormeck avait tout gagné : 34 victoires sur 38 matchs, ceintures mondiales et distinctions en tous genres. Pas du genre à se reposer sur des lauriers perdus en deux ans d'absence, il revient depuis quelques mois avec un objectif : s'imposer chez les poids lourds.

Le match gagné jeudi, et d'autres chocs prochainement, font donc office d'entraînements de luxe dans le but ultime : devenir champion du monde de cette catégorie dite reine. J2M, 37 ans, n'y aura pas une progression facile. Mais il affirme que l'entraînement physique conserve son corps et qu'il rêve de revanche. Comment ne pas aller trop loin ? Toujours à VSD, Mormeck répond par une interrogation : «Quand il est trop tard, on dit que c'est le combat de trop, mais comment le savoir?». Risque avoué… à moitié assumé.

1 commentaire: