jeudi 8 avril 2010

Au clair de la dune








Faire 20 minutes de jogging à l'ombre du Jardin des Tuileries me ferait mourir.

Imaginez donc ce que je ressens à propos du Marathon des sables, qui traverse le Sahara pour la 25e fois cette année.

Plus de 1000 partants, dimanche dernier…mais combien à l'arrivée, samedi? Cette course lance aux concurrents un défi étonnant.

Se montrer endurant pour parcourir 250 kilomètres en 7 étapes longues de 20 à 80 km.

Résister à la chaleur, jusqu'à 50 °C dans cette région du sud marocain.

Dépasser la douleur des muscles qui tirent et des pieds qui gonflent, sur des terrains accidentés et dénivelés : dunes, oueds, pistes, plateaux caillouteux…

Supporter la soif et gérer sa faim. L'organisation de la course fournit l'eau, 10-12 litres quotidiens. Mais les participants sont en autosuffisance alimentaire. Calcul précis des calories nécessaires + recherche du poids le plus faible = plats lyophilisés !

Assumer un poids sur ses épaules. Chaque concurrent porte dans son sac à dos ses vêtements et le matériel de survie obligatoire (couverture, couteau, briquet, sels…). Le tout allant de 6 à 15 kilos.

Difficulté technique, pureté, paysages magnifiques et images sublimes des silhouettes fantômatiques des concurrents… J'ai chaque année une énorme fascination pour cette course.


© CIMBALY-PERMDS2010
www.darbaroud.com

1 commentaire: